Jacques

Un AVC ne se voit pas forcément mais il vous ronge de l’intérieur. Depuis mon AVC, mon côté gauche souffre. Je suis obligé de marcher avec une canne et parfois, je ne peux même plus marcher… Mais, je ne baisse pas les bras !!! J’aimerai faire passer un message d’espoir pour dire qu’il ne faut jamais abandonner. Je me bats quotidiennement pour que l’AVC soit reconnu. Je souhaite bon courage à toutes les personnes atteintes de cette maladie.

19-0096 Boehringer Ingelheim France SAS