Khadija

Bonjour,

Mon mari a fait un AVC en 2005. Les conséquences : il était aphasique et avait le côté droit paralysé. Cela ne nous a jamais empêché de voyager. Nous vivions différemment certes, mais, nous avons bien profité de la vie. En 2016, il est allé seul chez notre fille en Australie. Evidemment, la compagnie aérienne s’est chargée du transfert pendant l’escale à Dubaï. Il a passé un mois chez sa fille, il rêvait d’y retourner. Malheureusement, un diagnostic inattendu au rein l’a emporté en 2017…

Avec un AVC, c’est possible de vivre convenablement, en faisant attention bien-sûr !

18-1294 Boehringer Ingelheim France SAS