Qu’est-ce qu’un AVC ?

Il existe deux principaux types d’accidents vasculaires cérébraux1 (AVC) :

  •  Les plus fréquents sont les AVC ischémiques ou infarctus cérébral (80 % des cas). Ils surviennent lorsqu’une artère cérébrale se bouche. Une région du cerveau est alors privée de l’apport vital en oxygène. Cela peut provoquer des lésions cérébrales qui, selon la durée de l’interruption de l’irrigation sanguine, peuvent être temporaires (on parle d’accident ischémique transitoire) ou permanentes avec destruction d’une partie du tissu cérébral (on parle d’infarctus cérébral).

  •  Les AVC hémorragiques sont plus rares (20 % des cas). Ils surviennent lorsqu’un vaisseau sanguin irriguant le cerveau se rompt créant, soit une hémorragie cérébrale, soit une hémorragie méningée.

 

L’AVC est la première cause de handicap physique acquis de l’adulte.

La survenue d’un accident vasculaire cérébral (AVC) peut avoir des conséquences graves.

En France, on compte 150 000 accidents vasculaires cérébraux (AVC) par an. L’AVC est la première cause de handicap physique acquis de l’adulte.

Pour des informations plus détaillées sur les AVC, consultez le site de France AVC : www.franceavc.com (Date de dernière consultation 07/2017).

Pour plus d’information sur ce sujet, consultez ou téléchargez notre brochure « Mieux comprendre ce qu’est un AVC » en cliquant ici