En cas de voyage

  • Consultez votre médecin si vous prévoyez un voyage en dehors de France.
  • Conservez vos médicaments avec vous en voyage. Prenez avec vous plus de médicaments que pour la durée exacte du voyage. Si vous étiez retardé pour le retour, vous aurez ainsi une petite réserve. Ne mettez pas vos médicaments dans vos bagages en soute. Si vous perdez vos bagages, vous aurez au moins vos médicaments avec vous.
  • Prenez votre ordonnance avec vous au cas où vous perdiez vos médicaments. Demandez à votre médecin de vous donner (si possible) le nom d’un médecin sur place.
  • Conservez toujours votre carte anticoagulant sur vous.
  • Dans la majorité des cas vous pouvez continuer à conduire. Si vous ressentez des symptômes gênants de fibrillation auriculaire (FA) en conduisant, arrêtez-vous un moment. Votre médecin vous dira si vous pouvez ou non continuer à conduire.
  • Portez des bas de contention pour un long voyage en avion. Il existe des modèles pour femmes et pour hommes (chaussettes hautes). Achetés en pharmacie, ils évitent que les pieds et les jambes gonflent, et réduisent le risque de phlébite et d’embolie pulmonaire, dû à une longue immobilisation assise.

 

Carte européenne d’assurance maladie

Si vous vous rendez dans un autre pays européen, vous pourrez recevoir  un traitement médical si cela s’avère nécessaire, à un coût réduit, voire même gratuitement. Toutefois, vous devez avoir avec vous une carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Pour en savoir plus, consultez le site internet de votre caisse d’assurance maladie (www.ameli.fr) (date de dernière consultation avril 2017).

Nous vous conseillons de prendre contact avec une société d’assistance pour obtenir si nécessaire, une extension de couverture des frais médicaux.

 

Pour plus d’information sur ce sujet, consultez ou téléchargez notre brochure « Transports, conduite automobile et voyages après un AVC  » en cliquant ici.